ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  conspirations 

 Home  | Album-Photo  | Contact  

 

 

Rubriques

Liens


assassinats d opposants politiques

Tentatives d'assassinats d'opposants politiques par les USA depuis 1949 (non-exhaustif) 
 
Attempted murders of opponents political by the USA since 1949 (not-exhaustive) 
 
Les « opérations extérieures » américaines recoupent la déstabilisation de gouvernements, l'assassinat de responsables politiques dans le monde, l'achat de personnalités, ... toujours au nom des valeurs républicaines, démocratiques, de liberté. 
 
The American « external operations » recut the destabilization of governments, the assassination of political leaders in the world, the purchase of personalities... always in the name of the values republican, democratic, of freedom. 
1949- Corée. Kim Koo, leader de l’opposition coréenne (réussite). 
1950 - Chine. Attentats contre le premier ministre chinois Zhou Enlai (échec). 
1950 - Allemagne. La CIA dresse une liste de plus de 200 communistes d’Allemagne de l’Ouest à assassiner si jamais l’URSS parvient à envahir le pays. 
1950-1962 - Indonésie. Ahmed Sukarno, président d’Indonésie (échec). 
1951 - Corée. Kim Il Sung, président de la Corée du Nord (échec). 
1953 - Iran. Mohammed Mossadegh, premier ministre d’Iran (réussite). 
1950 - Philippines. Claro Recto, dirigeant de l’opposition philippine (échec). 
1955 - Inde. Jawaharlal Nehru, premier ministre de l’Inde (échec). 
1957 - Égypte. Gamal Abdel Nasser, président de l’Égypte (échec). 
1950-1970 - Cambodge. Norodom Sihanouk, dirigeant du Cambodge (échec). 
1960 - Irak. Abdul Karim Kassem, président de l’Irak (réussite). 
1950-70 - Costa-Rica. José Figueres, président du Costa Rica (échec). 
1961 - Haïti. François Duvalier, dirigeant d’Haïti (échec). 
1961 - Congo. Patrice Lumumba, premier ministre du Congo (réussite). 
1961 - République Dominicaine. Rafael Trujillo, dirigeant de la République dominicaine (réussite). 
1963 - Vietnam. Ngo Dinh Diem, président du Sud Vietnam (réussite). 
Années 1960 - Cuba. Fidel Castro, président de Cuba (échec). 
Années 1960 - Cuba. Raul Castro, haut responsable cubain (échec). 
1965 - République Dominicaine. Francisco Caamano, dirigeant de l’opposition dominicaine (réussite). 
1965 - Indonésie. 5000 « communistes » indonésiens (réussite). (Voir Interventions) 
1965-1966 - France.Charles de Gaulle, président de la France (échec). 
1967 - Amérique Latine. Che Guevara, dirigeant cubain et révolutionnaire latino-américain (réussite). 
1970 - Chili. Salvador Allende, président du Chili (réussite). 
1970 - Chili. Général Rene Schneider, commandant en chef de l’armée chilienne (réussite). 
1970-1981 - Panama. Omar Torrijos, dirigeant du Panama (réussite). 
1972 - Panama. Général Manuel Noriega, chef des services de renseignements du Panama (échec). 
1975 - Zaïre. Mobutu Ses Seko, président du Zaïre (échec). 
1976 - Jamaïque. Michael Manley, premier ministre de Jamaïque (échec). 
1980-86 - Libye. Muammar Kadhafi, dirigeant de la Libye (échec). 
1982 - Iran. Ayatollah Khomeiny, dirigeant de l’Iran (échec). 
1983 - Maroc. Général Ahmed Dlimi, commandant de l’armée marocaine (réussite). 
1983 - Nicaragua. Miguel d’Escoto, ministre des Affaires étrangères du Nicaragua (échec). 
1984 - Nicaragua. Les neufs "comandantes" de la Direction Nationale sandiniste du Nicaragua (réussite). 
1985 - Liban. Cheikh Mohammed Hussein Fadlallah, dirigeant spirituel du Hezbollah libanais (échec) 
1991 - Irak. Saddam Hussein, président d’Irak (échec). 
1999 - Yougoslavie. Slobodan Milosevic, président de la Yougoslavie (échec). 
 
Comment former un assassin 
 
En 1975, un psychologue du US Navy, Thomas Narut, dévoila qu’il était chargé de trouver des moyens pour amener les militaires qui ne sont pas enclin à tuer de le faire. De plus, il révéla que des meurtriers condamnés en prison militaire avaient été libérés pour devenir assassins. Le processus d’entraînement d’un assassin contenait une séance où l’assassin en formation devait regarder des « films spéciaux montrant des personnages que l’on tuait et blessait avec violence » en plus de déshumaniser l’ennemi. 
 
Sources: BLUM, William. L’État voyou. Parangon, Paris, 2002, 365 pages. CHOMSKY, Noam. De la guerre comme politique étrangère des Etats-Unis. Agone, Marseille, 2001, 203 pages. 

(c) pillule rouge - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 28.01.2008
- Déjà 6336 visites sur ce site!